🔴CONSEIL DES MINISTRES DU 29 AVRIL 2020

CONSEIL DES MINISTRES

 

mer, 29 avr 2020

Le Conseil des ministres s’est tenu le mercredi 29 avril 2020 en visioconférence, sous la présidence du Chef de l’Etat, son Excellence, Monsieur Macky SALL.

Le Chef de l’Etat a, en ce début du mois béni de Ramadan, adressé ses chaleureuses félicitations et souhaiter ses meilleurs vœux à la Oumah Islamique. Il a saisi cette période de ferveur religieuse et de solidarité pour prier, avec l’ensemble de la Nation, pour la consolidation d’un Sénégal prospère dans la paix, la santé et le bien-être des populations.

Le Président de la République a informé le Conseil avoir participé, le lundi 27 avril, en visioconférence, au Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), à l’effet de valider le Plan de Riposte communautaire face à la pandémie du COVID-19.

Le Chef de l’Etat, revenant sur la stratégie nationale de lutte contre le COVID-19, a souligné l’impératif d’accroître la vigilance collective et d’asseoir le sens civique des populations, afin d’assurer l’appropriation optimale et l’efficacité de la stratégie de lutte déployée depuis le 02 mars 2020. Il a, à ce titre, demandé au Gouvernement de renforcer la mobilisation efficace de l’ensemble services de l’Etat et des personnels de santé, ainsi que la mise en œuvre d’une communication de proximité efficiente et adaptée.

Le Président de la République, face à la multiplication de comportements à risque a requis, l’application de nouvelles mesures plus coercitives au niveau des transports interurbains, des lieux de commerce et espaces publics.

Il a, par ailleurs, invité le Ministre de la Famille, avec le soutien du Ministre de l’Intérieur et du Ministre de la Santé et de l’Action sociale, à dérouler, sur l’ensemble du territoire national, un dispositif spécial de protection sociale des enfants en situation difficile.

Le Chef de l’Etat, au sujet du soutien stratégique de l’Etat aux entreprises à travers les mécanismes du FORCE COVID – 19, a rappelé aux membres du Gouvernement l’urgence d’intensifier l’exécution des mesures administratives, financières, fiscales et sociales, sans précédent, initiées par l’Etat. Il a, à cet effet, demandé au Ministre de l’Economie et du Plan, en rapport avec les ministres impliqués, l’APIX et les organisations patronales, de définir une feuille de route intégrant des actions consensuelles chiffrées, afin de préserver les emplois et de relancer durablement l’activité économique nationale.

Le Président de la République, évoquant la fête internationale du travail, a saisi l’occasion du Conseil pour adresser ses chaleureuses félicitations, ses encouragements et son soutien permanent aux vaillants travailleurs, dont la contribution dynamique à la prospérité nationale et à la stabilité sociale du Sénégal reste exemplaire. Il a en outre salué la décision historique des centrales syndicales de ne pas présenter cette année de cahier de doléances et de sursoir à toutes les festivités. Il a particulièrement félicité les syndicats pour leur engagement patriotique remarquable dans la lutte contre le COVID-19.

Le Chef de l’Etat a invité, dans cet élan, le Ministre du Travail et du Dialogue social, à œuvrer avec le Patronat et les membres du Gouvernement, à la finalisation du Pacte de Stabilité sociale et d’Emergence économique (PSSEE), symbole du nouveau contrat social sur la période 2020-2025.

Le Président de la République a, enfin, insisté sur l’importance primordiale qu’il accorde à l’élargissement notable de l’accès à la formation professionnelle pour promouvoir l’emploi. Il a rappelé sa décision d’allouer, depuis 2019, l’intégralité de la Contribution Forfaitaire à la Charge de l’Employeur (CFCE) au Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique (3FPT). Le Président de la République a, ainsi, demandé au Ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, d’accélérer la construction des 15 centres de formation professionnelle et technique prévus cette année, ainsi que l’aménagement et la construction du site de recasement des mécaniciens.

Au titre des Communications : 

Le Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait une communication sur le suivi des directives présidentielles, notamment de l’état d’avancement du TER.

Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur la mobilisation des ressources du FORCE COVID-19.

Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une communication sur la situation de l’assistance à nos compatriotes dans la diaspora.

Le Ministre en charge de la Solidarité nationale a fait le point sur le démarrage de la distribution de l’aide  alimentaire d’urgence.

Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale a fait une communication sur la situation de la pandémie du COVID-19.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur  la  préparation de la campagne agricole 2020-2021.

Le Ministre de  de l’Eau et de l’Assainissement a fait le point sur les mesures  prises pour  lutter contre les inondations.

Le Ministre des Pêches et de l’Economie maritime a fait le point sur la délivrance  des licences de pêche au Sénégal.

Les Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle ont fait des communications sur la reprise des enseignements.  Le Conseil a arrêté la date de reprise  des cours, à compter du 02 juin 2020 pour les élèves en classe d’examen.  S’agissant de l’Enseignement supérieur,  le Conseil  a  recommandé aux  académies, de réfléchir  sur  les modalités de reprise globale des enseignements dans la période  du 02 et le 14 juin 2020.

Le Ministre de la Culture et de la Communication a fait le point sur les fonds d’aide à la presse et à la culture dans le cadre du COVID-19.

Le Ministre du Travail et du Dialogue social a fait une communication sur la célébration de la fête internationale du travail de cette année.

Le Ministre en charge du Suivi du Plan Sénégal Emergent a fait le point sur les avancées et la mise en œuvre des réformes.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

  • le projet de loi relative aux modalités d’exercice par l’Etat de ses pouvoirs de police en mer ;
  • le projet d’ordonnance portant aménagement des sanctions relatives aux violations des dispositions prises pour  lutter contre le COVOD-19 dans le secteur des transports terrestres.

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :

  • Monsieur Lat DIOP, Administrateur civil Principal, est nommé, Directeur général de la LONASE, en remplacement de Monsieur Amadou Samba KANE.
  • Monsieur Babacar BA, Administrateur civil est nommé, Secrétaire général de l’Agence de la Sécurité de Proximité (ASP), en remplacement de Monsieur Boubacar Traoré.

Aux États-Unis, l’antiviral remdesivir fait naître de nouveaux espoirs

Le Dr Fauci, à la Maison-Blanche, avec le président Donald Trump, le 29 avril 2020. Crédits : REUTERS/Carlos Barria. 
Le Dr Fauci, à la Maison-Blanche, avec le président Donald Trump, le 29 avril 2020. Crédits : REUTERS/Carlos Barria. 

Quatre mois après le début de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement américain a créé l’espoir, mercredi 29 avril, en rapportant qu’un médicament naguère développé contre Ebola, le remdesivir, semblait avoir prise sur le nouveau coronavirus. Des experts américains invitent néanmoins à la prudence, dans l’attente de résultats plus approfondis.

Le remdesivir a réduit de 31 % le temps de rétablissement, selon un essai très attendu mené en partenariat par le laboratoire avec les Instituts de la santé américains (NIH). “Cela prouve que nous pouvons bloquer le virus”, s’est félicité le directeur de l’Institut des maladies infectieuses, Anthony Fauci, membre de la cellule de crise de la Maison-Blanche. “Le médecin a comparé cette bonne nouvelle à la découverte du premier médicament ayant une action contre le virus du sida, il y a plus de trois décennies”, note Politico.

Alors que les États-Unis ont franchi mercredi la barre des 60 000 morts, les remarques de Fauci ont “renforcé les spéculations concernant la possibilité que l’agence américaine chargée de la commercialisation des médicaments cherche à obtenir une autorisation d’utilisation d’urgence qui permettrait aux médecins de prescrire” le remdesivir, souligne le Washington Post.

Le médicament “n’a toutefois qu’un impact marginal sur la mortalité”, tempère le quotidien américain. “On est donc loin de la solution ou du remède miracle que beaucoup espéraient.”

D’autant que mercredi, la revue médicale de référence américaine The Lancet a publié des résultats décevants d’une plus petite étude chinoise sur le remdesivir, concluant qu’il n’avait “pas de bénéfice clinique significatif”.

Cette étude a toutefois été “tronquée par le fait qu’elle a été interrompue tôt”, les enquêteurs de Wuhan, en Chine, n’ayant pu “recruter que la moitié des patients qu’ils avaient prévu d’étudier”, précise NBC News“Ce n’est pas le résultat que nous espérions”, a déclaré dans un communiqué de presse Bin Cao, l’auteur de l’étude. “Nous sommes conscients que nous n’avons pu inscrire que 237 des 453 patients cibles en raison du contrôle de l’épidémie de Covid-19 à Wuhan”, a-t-il expliqué.

“Il faudra un certain temps avant que le remdesivir puisse être utilisé”

Le remdesivir a initialement été conçu par le laboratoire californien Gilead Sciences comme “médicament pour traiter le virus Ebola”, rappelle le Los Angeles TimesMais comme il était moins efficace que d’autres traitements, ce médicament expérimental n’a jamais été produit à grande échelle.

Comme les respirateurs et les équipements de protection, le remdesivir est rare aux États-Unis, précise le quotidien californien. “Malgré l’enthousiasme du Dr Fauci, il faudra probablement un certain temps avant que le redemsivir soit largement utilisé dans des essais cliniques ou pour le traitement des patients hospitalisés”, a expliqué au Los Angeles Times l’expert américain Mark McClellan. Cette étude marque certainement “un progrès, mais nous avons besoin d’en savoir plus”, a-t-il prévenu, prudent.

Cet article est issu du Réveil Courrier. Chaque matin à 6h, notre sélection des meilleurs articles de la presse étrangère.
Noémie Taylor-Rosner

Vitrine des collectivités…